jeudi 30 mars 2017

Le règne de Teddy Riner

Le palmarès en cours de Teddy Riner est le suivant

- 2006 : champion du monde junior à Saint-Domingue
- 2007 : champion du monde senior (alors qu'il est encore junior !) à Rio de Janeiro
- 2008 : champion du monde junior à Bangkok et senior "toutes catégories" à Levallois-Perret
- 2009 : champion du monde senior (comme les suivants) à Rotterdam
- 2010 : champion du monde à Tokyo
- 2011 : double champion du monde à Paris (individuel et par équipe),
- 2012 : champion olympique à Londres (le seul titre qui lui manquait)
- 2013 : champion du monde à Rio de Janeiro
- 2014 : champion du monde à Tcheliabinsk (en Russie)
- 2015 : champion du monde à Astana (au Kazakhstan)
- 2016 : champion olympique à Rio de Janeiro

Il règne donc depuis 11 années 2006-2016 inclus (la douzième, 2017, est même déjà entamée) durant lesquelles il a glané :
- 2 titres mondiaux juniors
- 8 titres mondiaux seniors
- 1 titre mondial par équipe
- et, les plus prestigieux : 2 titres olympiques.
Soit un total de 13 titres suprêmes en judo !

Ce palmarès fait de lui le meilleur judoka de "l'ère moderne" et l'égal en durée (11 ou 12 années de règne) mais supérieur en nombre de titres (13 contre 4 majeurs) et en gabarit (128 à 137kg contre seulement 84 à 90kg) de Masahiko Kimura, la référence avant "l'ère moderne".

Teddy Rinner a déclaré qu'il prendrait sa retraite en 2020, pour les jeux olympiques de Tokyo (symbolique, car le Japon étant le pays fondateur du judo). A l'âge de 31 ans à peine.

S'il continue sur ce rythme d'invincibilité, ou presque, et décroche les titres mondiaux 2017, 2018 et 2019, ajoutant ensuite le 3ème titre olympique à son immense palmarès, son règne aura duré 15 années. Il deviendrait l'égal du Russe Alexander Karelin en lutte gréco-romaine.

Mais si la candidature de Paris (qu'il soutient ardemment, étant impliqué dans le projet) pour l'organisation des jeux olympiques d'été de 2024 aboutit, il terminera sa carrière à ce moment-là. Il aurait 35 ans.

Avec cette nouvelle olympiade, Teddy Riner pourrait ajouter 4 nouveaux titres (dont un exceptionnel 4ème titre olympique!) et la possibilité d'étendre son règne à 19 années :
- plus que l'ozeki Raiden en sumo (14 à 17 années selon qu'on compte les années ou les basho biannuels)
- plus que le Turc Adali Halil dans le Kirkpinar (16 ou 18 années),
- et il ne serait devancé en durée de règne (pour les Temps Modernes et l'époque contemporaine réunies) que par Gaddar Kel Aliço et ses 26 victoires consécutives au Kirkpinar d'Edirne.

Sourcehttp://justemonopinion-jeronimo.blogspot.com/2017/03/le-regne-de-teddy-riner.html

jeudi 1 septembre 2016

Les Jeux Olympiques de Rio 2016.

Description générale

Ces Jeux olympiques d'été sont les premiers à se dérouler en Amérique du Sud et les troisièmes à se dérouler dans l'hémisphère sud, après ceux de Melbourne en 1956 et ceux de Sydney en 2000. Il s'agit aussi des premiers Jeux olympiques à se dérouler dans un pays lusophone.

Les Jeux ont eu lieu du 5 au 21 août 2016 et plus de 11 000 athlètes de 204 Comités nationaux olympiques (CNO) et de deux équipes indépendantes participent à cet événement sportif. Les deux équipes indépendantes sont celles des Athlètes olympiques indépendants, composée d'athlètes du Koweït dont le CNO est suspendu, et des Athlètes olympiques réfugiés, composée d'une dizaine d'athlètes ayant le statut de réfugié en provenance de différents pays. Les Jeux comprennent 28 sports – dont le rugby à sept et le golf, ajoutés par le CIO en 2009. Ces événements sportifs se déroulent dans 33 lieux différents répartis dans 4 différents secteurs de la ville, à savoir : Barra, Copacabana, Deodoro, et Maracanã.

Le nageur américain Michael Phelps est à nouveau l'athlète le plus médaillé de ces Jeux, avec cinq titres olympiques et une médaille d'argent. Il porte à Rio son record d'olympien le plus médaillé de tous les temps à 23 titres olympiques (dont 13 titres individuels) et 28 médailles en tout. En natation, sa compatriote Katie Ledecky réalise le triplé 200 m-400 m-800 m nage libre et totalise cinq podiums. En gymnastique artistique, Simone Biles égale le record du nombre de médailles d'or sur une édition des Jeux avec quatre victoires, tandis que le Japonais Kohei Uchimura remporte les concours général individuel et par équipes.

Le sprinter jamaïcain Usain Bolt réédite ses exploits de Beijing en 2008 et de Londres en 2012, avec un troisième triplé 100 m-200 m-relais 4x100 m, totalement inédit dans l'histoire des Jeux olympiques. Son total de 9 médailles d'or en athlétisme lui permet de rejoindre Paavo Nurmi et Carl Lewis au sommet du palmarès olympique dans son sport. Le cyclisme britannique règne sur le vélodrome et Jason Kenny remporte trois médailles d'or dans les épreuves de vitesse. En canoë-kayak sprint, la Hongroise Danuta Kozák s'adjuge également trois titres. En lutte libre féminine, la Japonaise Kaori Icho remporte son 4e titre olympique consécutif dans la même épreuve, exploit seulement réalisé avant elle par Al Oerter, Carl Lewis et Michael Phelps alors qu'en équitation Isabell Werth (dressage) devient la plus médaillée des cavaliers et cavalières en remportant à Rio ses neuvième et dixième médailles. Le français Teddy Riner ajoute à son palmarès un deuxième titre olympique des poids lourds pour devenir, en ajoutant ses huit titres mondiaux, le plus décoré des judokas.

Parmi les records du monde battus à Rio, celui du sud-africain Wayde Van Niekerk en athlétisme sur 400 m (43 s 03) marque les esprits, dix sept ans après les 43.18 de Michael Johnson, tout comme les 29 min 17 s 45 de l'éthiopienne Almaz Ayana sur 10,000 m, améliorant de plus de 17 secondes un record vieux de 23 ans. En football, le Brésil remporte son premier titre, aux tirs au but face à l'Allemagne. En tir, Kimberly Rhode gagne sa sixième médaille en six participations aux Jeux. Les États-Unis terminent en tête du tableau des médailles avec 121 podiums dont 46 médailles d'or. Pour la première fois, la Grande-Bretagne se poste en deuxième position devant la Chine avec un total de 67 médailles dont 27 en or.

Les sports de combat et plus précisément ses champions poids lourds  messieurs

Le livre "Le Meilleur Combattant de Tous les Temps" suit la carrière des champions contemporains pour les comparer à ceux du passé et établir ainsi un classement qui couvre toute l'Histoire. Certains champions olympiques modernes peuvent apparaître dans cet ouvrage (en cas de doublé par exemple). Les noms des vainqueurs de 2016 doivent être examinés ...

Boxe anglaise

Tony Yoka (1m98, 107kg), né le à Paris, est un boxeur français évoluant dans les catégories des poids lourds et super-lourds. Il est le premier français à être champion du monde amateur dans la catégorie super-lourds en 2015 puis champion olympique des super-lourds aux Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio de Janeiro.
Il domine la catégorie depuis deux ans. C'est encore insuffisant pour apparaître dans le livre.
Remarque : Sa compagne Estelle Mossely est également championne olympique des jeux de Rio en 2016, en poids légers (moins de 60 kg), le jour de son anniversaire, en battant la Chinoise Yin Junhua



Lutte gréco-romaine

Moins de 130 kg Mijaín López
Drapeau : Cuba Cuba
Mijaín López Núñez est un lutteur cubain né le à Pinar del Río. Aux Jeux de Pékin tout comme aux Jeux de Londres et enfin aux Jeux de Rio, Mijaín López est choisi pour être le porte-drapeau de la délégation cubaine. Il remporte en ces trois occasions la médaille d'or olympique en lutte gréco-romaine dans la catégorie des moins de 120 kg sur les 2 premières éditions, et dans la catégorie des moins de 130 kg au cours de la troisième.
En plus de ses 3 titres olympiques (2008, 2012 et 2016), Mijain Lopez Nunez (1m96, 130kg) a remporté 5 titres mondiaux (2005, 2007, 2009, 2010 et 2014) et 2 coupes du monde (2005, 2006 et 2009). Il a donc remporté un titre mondial ou olympique au cours de 9 années distinctes entre 2005 et 2016.
Il apparaissait déjà dans la 5ème édition du "Meilleur Combattant de tous les Temps". Il a progressé en ajoutant un titre mondial 2014 et un titre olympique 2016. 
Palmarès complet :   https://www.iat.uni-leipzig.de/datenbanken/dbfoeldeak/daten.php?spid=6482C7F879D8471D86FA27AF1143FBB4
Meilleurs moments : https://www.youtube.com/watch?v=hP1ZMhIXWwA


Lutte libre

Moins de 125 kg Taha Akgül
Drapeau : Turquie Turquie
1m92, 125kg. Déjà double champion du monde 2014 et 2015. Et vainqueur de l'Universiade en 2013 dans la catégorie 120kg.
En comptant son titre mondial universitaire, il ne domine sa catégorie que depuis 4 ans. Encore insuffisant pour apparaître dans le livre.

Vidéo de la finale olympique : https://www.youtube.com/watch?v=8mDDdk3-tqE

Judo
Le 12 août 2016, Teddy Riner  (2,04 m et 137 kg) remporte sa deuxième médaille d'or Olympique au Brésil face au japonais Hisayoshi Harasawa. Il devient alors le judoka le plus titré de l'histoire et renouvelle ainsi sa suprématie dans le domaine du judo. C'est aussi le détenteur du record de huit titres de champion du monde seniors (2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2013, 2014, 2015), sans compter ses deux titres mondiaux juniors (2006, 2008) et son titre mondial par équipe (2011). Il domine son sport au niveau mondial depuis 2006; soit 11 années désormais.
Teddy Riner qui était déjà cité dans le livre (édition 2012) progresse grâce à ses titres mondiaux 2013, 2014 et 2015 ainsi qu'avec son titre olympique 2016.
Parmi les judokas "poids lourds" ou "toutes catégories", ce géant français est le plus dominateur de l'ère moderne.

Tous styles de préhension confondus, depuis 1896, seul le Russe Alexander Karelin a fait mieux : 15 années de domination sur la lutte gréco-romaine.
Remarque :
Masahiko Kimura remporta consécutivement 3 championnats toutes catégories du Japon en 1937, 1938 et 1939, ce qui lui valut de recevoir le drapeau de champion touts catégories (équivalent à la ceinture de champion du monde pour les boxeurs professionnels). Il ne participa pas à l'ultime édition de 1940. En boxe, on dirait que le vainqueur de 1940 n'a été qu'un champion "par interim". Après la Seconde Guerre Mondiale, lorsque les compétitions reprirent en 1947, Masahiko Kimura s'imposa contre ses principaux rivaux. C'était la démonstration qu'il était encore le vrai champion. Mais en 1948, il refusa de mettre en jeu le drapeau de champion et fut destitué de son titre. Il participa néanmoins en 1949 et conquit une dernière fois le titre du Japon (à égalité avec un autre champion qui domina les 2 ou 3 années suivantes). Sur les 13 années pleines qui couvrent 1937 à 1949, on pourrait considérer que seules les années 1940 et 1948 ont échappé au règne de Kimura; ce qui ferait de lui un dominateur pendant 11 années. Comme Teddy Riner de nos jours.



Taekwondo
Poids lourds (plus de 80 kg)
 Drapeau : Azerbaïdjan Radik Isayev
Déjà champion du monde 2015 dans la catégorie inférieure, en -87kg lors des Championnats du monde disputés à Cheliábinsk



On peut également ajouter les sports de combat (ou d'adresse) avec arme et le sport de combat collectif.

Escrime

Les épreuves d’escrime aux Jeux olympiques d'été de 2016 se sont déroulést du 6 au à la Carioca Arena de Rio de Janeiro.
Dix épreuves sont programmées, six individuelles et quatre par équipes.

Épée individuelle
Drapeau : Corée du Sud Park Sang-young (KOR)
Premier titre.

Épée par équipes
 Drapeau : France France
Yannick Borel
Daniel Jérent
Gauthier Grumier
Jean-Michel Lucenay

Fleuret individuel
Drapeau : Italie Daniele Garozzo (ITA)
Déjà champion du monde par équipe en 2015.

Fleuret par équipes
Drapeau : Russie Russie
Timur Safin
Artur Akhmatkhuzin
Aleksey Cheremisinov

Sabre individuel
Drapeau : Hongrie Áron Szilágyi (HUN)
Déjà vainqueur d'un championnat du monde par équipe en 2007 et champion olympique individuel en 2012. Grâce au titre olympique 2016, il devient le cinquième sabreur de l'histoire à réussir le doublé olympique en individuel, et le troisième Hongrois après Jenő Fuchs (1908 et 1912) et Rudolf Kárpáti (1956 et 1960).


Rugby

Les compétitions de rugby à sept des Jeux olympiques d'été de 2016 organisés à Rio de Janeiro (Brésil), se sont déroulés du 6 au 21 août 2016. C'est la première fois depuis les Jeux de 1924 qu'une épreuve de rugby a lieu.
Les Fidji remportent l'épreuve masculine, première médaille olympique de ce pays toutes disciplines confondues.
Drapeau : Fidji Fidji
Masivesi Dakuwaqa
Apisai Domolailai
Osea Kolinisau
Semi Kunatani
Viliame Mata
Leone Nakarawa
Vatemo Ravouvou
Kitione Taliga
Josua Tuisova
Jerry Tuwai
Jasa Veremalua
Samisoni Viriviri

dimanche 17 janvier 2016

Tyson Fury contre Wladimir Klitschko

Après 24 victoires dont 18 par KO, Tyson Fury (26 ans, 2m06, 112kg) aura sa première occasion de titre mondial, affrontant le champion du monde unifié des poids lourds Wladimir Klitschko, à Düsseldorf. Le combat est repoussé du 24 octobre au 28 novembre 2015 pour cause de blessure de Klitschko. Le 28 novembre, il bat Wladimir Klitschko par décision unanime des juges (115-112, 115-112, 116-111) et met ainsi fin à la surprise générale aux 9 années de règne de ce dernier.



Wladimir Klitschko (39 ans) a été champion WBO de 2000 à 2003 puis IBF et finalement champion unifié de 2006 à 2015. Il est donc resté champion du monde professionnel pendant 3+9=12 années (comme Joe Louis). Wladimir a disputé 28 championnats du monde, en remportant 25 (2 conquêtes et 23 défenses) et en perdant 3. A ses deux règnes professionnels, il faut ajouter son titre olympique de 1996 voire son titre amateur mondial militaire de 1995 (à 19 ans); ce qui porte la durée totale de sa domination à 13 ou 14 ans !  Parmi les poids lourds modernes, seul le Cubain Felix Savon-Fabre, avec 14 années de règne (sur 16 titres mondiaux ou olympiques possibles), peut prétendre le devancer.

Sources :
- sur Wladimir Klitschko : http://boxrec.com/boxer/7035
- sur Tyson Fury : http://boxrec.com/boxer/479205
- classement des boxeurs modernes http://le-meilleur-de-tous-les-temps.blogspot.com/2007/05/12-les-meilleurs-boxeurs-boxe-anglaise.html
- classement des boxeurs de l'Antiquité à nos jours :  http://le-meilleur-de-tous-les-temps.blogspot.com/2007/05/2-boxe-pygmachia-pugilat-barenuckle.html

Remarque :

Le palmarès de Wladimir Klitschko en championnats du monde professionnels est désormais de :
- 25(19) victoires et 3(2) défaites.
Il est intéressant de le comparer à ceux de tous ses prédécesseurs poids lourds à plus de 20 championnats du monde disputés:
- 17(10), 2 matchs nuls et 7 défaites aux points : Evander Holyfield
- 20(14) et 5 défaites (dont une avant la limite) : Larry Holmes
- 22(14) et 3 défaites (dont une avant la limite) : Mohamed Ali
- 26(23) et 1 défaite aux points : Joe Louis

samedi 23 mai 2015

La boxe anglaise n'est plus ce qu'elle était.

L'Ukrainien Wladimir Klistchko vient de remporter son 19ème championnat du monde des poids lourds d'affilée. Sur l'ensemble de ses deux règnes (WBO de 2000 à 2003 puis IBF, WBO et WBA depuis 2006), cela porte son total à 25 victoires en championnats du monde dont 19 avant la limite (et deux défaites avant la limite) : 25(19)-2(2).

Il égale ou dépasse tous ses prédécesseurs poids lourds à plus de 20 championnats du monde disputés:

- Evander Holyfield : 17(10), 2 matchs nuls et 7 défaites aux points
- Larry Holmes : 20(14) et 5 défaites (dont une avant la limite)
- Mohamed Ali : 22(14) et 3 défaites (dont une avant la limite)
- Joe Louis : 26(23) et 1 défaite aux points

Mais au lieu de s'enthousiasmer sur ce champion poids lourd professionnel dont le règne dure depuis maintenant 12 années (sans oublier son titre olympique en 1996), ce sont deux boxeurs beaucoup plus légers qui ont raflé la vedette au colosse de l'Est (1m99, 110kg, athlétique): l'Etats-unien Floyd Meaweather Jr et le Philippin Manny Pacquiao !

Ces deux combattants ne brillent pas par un gabarit hors norme mais par le nombre de titres mondiaux glanés dans des catégories de poids différentes :
- 7 conquêtes de titres dans 5 catégories de poids différentes (59kg, 61kg, 63kg, 67kg et 70kg en arrondissant les limites des catégories) pour Floyd Mayweather.
- 8 conquêtes dans 7 catégories différentes (51kg, 55kg, 59kg, 61kg, 63kg, 67kg, 70kg) et même un match nul dans une 8ème catégorie (57kg).

L'unification des ceintures WBA, IBF et WBO des "welters" (66,678kg) a généré plus de 500 millions de dollars de recette ! Chacun des deux boxeurs a empoché plus de 100 millions de dollars !

Au fait : c'est Floyd Meaweather qui l'a emporté aux points, conservant son invincibilité après 48 combats professionnels d'une carrière débutée en 1996 !
Quant à Manny Pacquiao, il est allé se faire opérer de l'épaule pour une blessure contractée ... avant le combat. On comprend (malheureusement pour le spectacle, heureusement pour son porte-monnaie) qu'il ait préféré ne pas annuler sa participation.

mercredi 4 février 2015

Satoshi Ishii s'incline deux fois face à Mirko "Cro Cop" Filipovic"

Satoshi Ishii (le champion olympique de judo +100kg 2008) et Mirko Flipovic (le vainqueur du Pride Grand Prix "toutes catégories" 2006 et du K1 Grand Prix 2013) se sont affrontés deux fois en août et décembre 2014. Les deux combats furent conclus de la même façon : victoire par TKO2 pour le vétéran (39 ans) Mirko "Cro Cop" Filipovic.

Satoshi Ishii (1m80, 109kg) a le même morphotype que Fedor Emelianenko (1m83, 106kg) qui fut le meilleur combattant de MMA poids lourds de ces vingt dernières années (1993 à 2015). Fedor Emelianenko était lui-même à l'image de Dorieos de Rhodes (statue iconique d'1m80 et poids estimé à 109kg), le meilleur pancratiaste de l'Antiquité, qui avait remporté 3 Jeux Olympiques, 4 Pythiques et 15 Jeux Isthmiques et Néméens confondus.

Satoshi Ishii était, avec le champion du monde de sambo Blagoi Ivanov (1m80, désormais 113kg) et les lutteurs états-uniens Daniel Cormier (1m80, ex-108kg, évoluant désormais chez les 93kg) et Cain Velasquez (1m85, 109kg), l'un de ceux que je pressentais comme le successeur de Fedor Emelianenko.

Mais Satoshi Ishii est tombé deux fois face à celui qui incarne le Théagènes de Thasos moderne, c'est-à-dire capable de s'imposer dans la compétition de boxe (pieds-poings) la plus relevée de son époque (le K1) et dans la compétition de MMA/pancrace la plus difficile (le Pride Grand Prix). D'ailleurs, d'après mes estimations, le physique de Théagènes (taille de boxeur poids lourd : 1m88, et poids intermédiaire à un boxeur 96kg et à un pancratiaste 109kg) correspond exactement à celui de Mirko Filipovic : 1m88, 103kg.

mardi 3 février 2015

Ultime mise à jour pour le 20ème anniversaire de l'UFC

A l'occasion du 20ème anniversaire de l'UFC (novembre 2013), le premier tournoi international multi-arts martiaux ayant enfin permis de comparer l'efficacité de combattants issus de styles différents, le livre LE MEILLEUR COMBATTANT DE TOUS LES TEMPS (5ème édition) devra être mis à jour pour prendre en compte les résultats des champions en activité :

- le champion du monde de boxe Wladimir Klitshcko et son rival Alexander Povetkin,
- le sumotori yokozuna Hakuho et son rival Harumafuji
- le champion de judo Teddy Riner
- le champion de l'UFC Cain Velasquez et ses rivaux Alistair Overeem, Antonio Silva et Junior Dos Santos
- le vétéran nouveau champion du K1 Mirko Filipovic
etc.

Wladimir Klitschko a conservé son titre face à Alexander Povetkin en octobre 2013 et va tranquillement entamer sa 12ème année de règne sur les poids lourds tant amateurs (vainqueur olympique) que professionnels (double champion du monde). Il rejoint ainsi des icônes comme Jack Johnson (en cumulant ses règnes comme champion "de couleur" puis sans distinction de race), Joe Louis, Cassius Clay alias Mohamed Ali et Teofilo Stevenson. Et comme il a l'intention de participer aux Jeux Olympiques 2016, il pourrait bien atteindre le niveau de Felix Savon-Fabre ...

Hakuho a dépassé son compatriote mongol Asashoryu, 25 fois yusho (vainqueur de Basho), en remportant 4 des 6 tournois de l'empereur durant l'année 2013; portant son total personnel à 27. L'année 2014, il tentera d'atteindre voire de dépasser les records de Chiyonofuji (31) et Taiho (32) ... Avec une moyenne de 3,7 tournois (sur 6 possibles) lors des 7 dernières années, on peut estimer qu'Hakuho atteindra la marque de 30 ou 31 yusho fin 2014. A moins qu'il réédite son année record : 2010 : 5 fois yusho.

Teddy Riner a déjà devancé David Douillet pourtant élu meilleur judoka du XXème siècle. Ou du moins de la seconde moitié du XXème siècle, la première revenant à Masahiko Kimura, avant la fondation de la fédération internationale de judo. Une fois champion olympique et 9 fois champion du monde (6 en senior, 2 en junior et 1 par équipe), le jeune (24 ans) et athlétique géant (2m04 pour 130 kg) n'en a pas fini de grimper dans les classements. Tous sports de préhension confondus, il est probablement parmi les 5 meilleurs combattants modernes.

Et Cain Velasquez est enfin le "champion linéaire" en MMA après avoir battu Antonio Silva qui avait battu Alistair Overeem qui avait Fabrizio Werdum qui avait battu Fedor Emelianenko ...

samedi 30 août 2014

Toujours en lice !

Deux années après la parution du livre "Le meilleur combattant de tous les temps" (5ème édition), plusieurs champions continuent à progresser dans les classements :

- le yokozuna (de sumo) mongol Hakuho qui a désormais remporté 30 tournois de l'empereur (basho) et n'est plus qu'à 2 "yusho" (victoires en tournoi) du record de l'ère moderne détenu par Taiho  ... alors qu'il reste encore deux tournois avant que l'année 2014 se termine ;

- le boxeur ukrainien Wladimir Klistchko qui règne chez les professionnels depuis 2006 après une premier règne de 2000 à 2003 pour la fédération WBO et un titre olympique chez les amateurs en 1996. Au total, il domine les poids lourds depuis 12 ans (autant de ses illustres prédécesseurs Joe Louis chez les professionnels, Teofilo Stevenson chez les amateurs, Cassius Clay alias "Mohamed Ali" en cumulant règnes amateurs et professionnels et Jack Johnson, en cumulant règnes "de couleur" et toutes races confondues) ;

. et le judoka français Teddy Riner (actualité oblige) qui vient de remporter un 7ème titre mondial individuel chez les seniors (2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2013 et 2014) ; collection qui doit être complétée par 2 chez les juniors (2006 et 2008) et 1 par équipe (2011) (soit 10 au total !), sans oublier 1 titre olympique (2012). Il règne ainsi sans partage (ou presque) de 2006 à 2014 inclus, soit 9 années. C'est le record pour un judoka depuis la Seconde guerre mondiale ; mieux que David Douillet et sur les traces du bien plus léger Masahiko Kimura (1937-1949).

Finale des championnats du monde de judo 2014 (+ de 100 kg)



Sources : http://youtu.be/mH9l2Qo21C0
et  http://le-meilleur-de-tous-les-temps.blogspot.com/2014/08/toujours-en-lice.html